Aides et conseils pour devenir vigneron

19.11.2015 | Débats de comptoir

Devenir vigneron est une question de passion, mais pas seulement. Pour prendre en main une exploitation en évitant écueils et faux pas, il faut passer par la case financement et conseil, afin de gagner en sérénité et en efficacité. Direction Lons-le-Saunier où la Chambre d’Agriculture du Jura propose un service dédié.

 

Un parcours à l’installation pour les jeunes vignerons

Envie de travailler en plein air, d’être son propre patron, de vivre au rythme de la terre et des saisons… Qu’ils aient 20, 30 ans ou 40 ans, ils sont de plus nombreux à caresser le rêve de devenir vigneron. Pour le réaliser, ils sont 150 en moyenne chaque année, à pousser la porte de la Chambre d’Agriculture du Jura pour bénéficier d’un dispositif d’aides baptisé « parcours à l’installation ». En moyenne, ces aspirants vignerons ont 25 ans et l’enthousiasme des débutants.

 

Accueillir et conseiller les jeunes vignerons

La rencontre débute par un « Point accueil installation ». « Toute demande est accueillie et traitée par les deux conseillers en charge de ce premier accueil. Ensuite certains s’arrêtent là et d’autres rentrent véritablement dans le parcours », présente Frédéric Desmarest, responsable de l’Odasea (Organisme départemental pour l’aménagement des structures des exploitations agricoles).

 

Un suivi personnalisé pour les jeunes vignerons

Crédit : Chambre d’Agriculture du Jura. Olivier Blondeau, référent viticulture à la Chambre d’Agriculture du Jura rencontre les futurs vignerons et œnologues lors d’une journée « installation » au Lycée agricole de Montmorot.

Sur les 150 aspirants vignerons qui s’adressent chaque année à cet organisme, la moitié d’entre eux dépose un dossier pour un plan de professionnalisation personnalisé. Et ils sont près de 50 futurs viticulteurs, dans le Jura, à être aidés chaque année. Parmi eux se trouvent les nouvelles générations de vigneronsqui perpétuent ainsi un savoir-faire séculaire, assurant la transmission d’un patrimoine inestimable et la vie même du vignoble jurassien.

 

Le financement, coup de pouce pour les jeunes vignerons

Mais alors, de quoi est jalonné ce parcours destiné à booster le démarrage des aspirants vignerons ? D’abord d’aides en trésorerie, largement bienvenues car elles serviront à financer quelques investissements ou simplement à vivre le temps que les premières bouteilles soient vendues.

 

Des experts pour « coacher » les jeunes vignerons

Des aides « humaines » ponctuent aussi le parcours. Les futurs vignerons rencontrent des experts qui les aident à mûrir leur projet, à le rendre cohérent, à le chiffrer… Une fois installés, souvent à la tête d’une petite exploitation (dans le Jura, 2/3 des exploitations viticoles sont de petites exploitations), ils porteront haut les couleurs du vignoble jurassien, en travaillant et rêvant chaque jour aux futurs millésimes d’anthologie.

 

Aller plus loin :

Vous avez aimé ? Partagez-le ! / You like it? Share it!

Twitter Facebook Linkedin Google+ Pinterest

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *