Les Vins du Jura et l’innovation packaging

20.05.2016 | Débats de comptoir

De la capsule en aluminium à l’étiquette Vichy rose bonbon, les Vins du Jura flirtent avec les tendances, pour renouveler leur image et initier le grand public à leur typicité historique, garantie par pas moins de sept AOC . Entre tradition et modernité, innover ou ne pas innover en matière de packaging ? Telle est la question… face à laquelle les Vins du Jura ont toujours du répondant, comme en témoigne notre interview de Corine Décoté Saillard, qui croit dur comme fer aux vertus de la capsule en aluminium et à un packaging qui casse les codes traditionnels pour mieux désacraliser l’image du vin et conquérir un large public.

Packaging_Jura

 

Capsule versus bouchon

 

Dans le domaine du vin, la capsule à vis est LE mode de bouchage plébiscité tout autour du monde ; en Allemagne, elle a même supplanté le traditionnel bouchon. Seul le territoire d’irréductibles Gaulois résiste : la France reste attachée au bon vieux bouchon de liège ou à ses alternatives synthétiques, même si, ça et là, des initiatives voient le jour, notamment dans le Jura, pour laisser place à l’innovation.

 

Alors même qu’elle est une invention made in France, née au début des années 1960 à Châlon-sur-Saône, la capsule à vis en aluminium pâtit en France d’une mauvaise image, à tort, car elle présente bien des avantages :

 

  • la capsule à vis en aluminium est plus pratique à ouvrir : pas besoin de tire-bouchon !
  • elle évite les risques déviation aromatique, et les différences de goût d’une bouteille à une autre.
  • elle protège le vin.

 

Corine Décoté Saillard, du côté des capsules

Illustration_corrine_decote-saillard

Corine Décoté Saillard, directrice commerciale pour l’unité Jura de la Maison du Vigneron, la filiale jurassienne des Grands Chais de France.

 

1/ D’où vous vient votre passion pour le vin ?

Je suis arboisienne de naissance, et je viens d’une famille viticole. Par ailleurs, j’ai beaucoup été entourée de copains qui étaient dans ce milieu. Étant jeune j’avais longtemps résisté à l’appel du vin, puis autour des 18-20 ans, j’ai lâché prise et je me suis intéressée à ce domaine. Il faut dire que j’ai toujours eu un nez et un palais… c’est de famille ! J’aimais boire et manger, découvrir les choses, et puis le côté convivial, amical, qui est important dans le domaine du vin.

 

2/ Pourquoi avoir voulu changer, grâce au packaging, l’image des Vins du Jura ?

C’était une impérieuse nécessité et cela ne concerne que ma gamme de vins, je ne cherche pas à créer un courant qui d’ailleurs ne m’a pas attendu. Les Vins du Jura ont parfois une image trop traditionnelle. Je voulais dépoussiérer l’image des Vins du Jura vue et revue dans les médias. Certes, les AOC obligent à un certain respect de la tradition et de la méthodologie. Mais en termes de création, on a le champ libre !

 

ChateauChalonbyJeanBaptisteMerillot© Jean-Baptiste Merillot 

 

3/ Comment avez-vous cette idée de vendre du vin en capsule, comme de la limonade ?

Pour être dans l’ambiance guinguette, pique-nique, “casse-croûte” des sorties en balade… C’est plus pratique à transporter ! Et son bouchon refermable, comme la limonade, est idéal pour une consommation facile et nomade, sans s’encombrer d’un tire-bouchon. Puis de nombreuses femmes m’ont dit qu’elles avaient souvent du mal à ouvrir les bouteilles de vin, voire même avoir peur du choc lors de l’ouverture d’une bouteille de Crémant du Jura. Enfin la limonade fait appel à l’enfance, à une tradition généreuse ; c’est pratique, ludique et romantique !

sleev-Jura-m cabelier-magnum

4/ Pensez-vous que, dans quelques années, en France, la capsule aura aussi sa place dans le monde du vin ?

Je pense qu’elle l’a déjà. Pour certains vins, il n’est d’aucune utilité d’avoir un bouchon en liège. Certains pensent que c’est une sorte de marque de fabrique, mais justement, par moments, il faut savoir sortir de ces sentiers battus. Le bouchon n’est pas forcément idéal pour tous les vins, loin de là.  C’est juste une autre façon de travailler les vins et de les boire. Ça permet de laisser les beaux lièges pour les vins qui nécessitent ce bouchage plus respirant, évolutif : les vins de garde essentiellement (> 24 mois). Nos vins blancs typés du Jura font partie de ces vins qui s’épanouissent avec du bouchon liège. Impossible donc d’imaginer un Clavelin avec une capsule à vis : c’est non seulement technique impossible, mais ce serait aussi une hérésie pour le Vin Jaune qui est un symbole à préserver, avec des valeurs traditionnelles à valoriser. Moi, je m’amuse « sur les bords », là où il a du flou dans l’identité, et donc la possibilité de jouer avec.

 

5/ Pour votre “croquant de Marcel”, un mélange de poulsard et de trousseau, pourquoi avoir choisi une étiquette Vichy à carreaux roses ?

Toujours pour le côté “casse-croûte”, guinguette, pique-nique convivial. C’est à la fois “tradi” et tendance, hipster. L’idée m’est venue comme un flash… Il existe également l’étiquette verte avec une grenouille, que j’ai créée pour les vins blancs. Je veux vraiment que les clients soient attirés par la couleur de mes packagings. Ma volonté était de donner une identité forte, une réelle personnalité à mes produits.

FruitedeMarcel

6/ Quelles associations conseillez-vous avec votre « Croquant de Marcel » ?

Le Croquant de Marcel est un vin rouge. C’est le concept du “glouglou” pour le “casse-croûte”, il se boit facilement avec tout mais il est mieux apprécié lorsqu’on le boit avec de la charcuterie ou un bon saucisson aux myrtilles par exemple. Son astringence adoucira aussi le gras d’une merguez ou de BBQ ribs. J’ai vraiment ressenti comme un ras le bol de s’extasier devant des vins épais et sophistiqués. Je voulais des choses plus simples. Je trouve qu’il est important de désacraliser cette relation que les gens peuvent avoir avec le vin.

CroquantdeMarcel

7/ À quel(s) public(s) s’adressent vos produits ?

Ma cible est celle des non-consommateurs. Ceux qui se disent que le vin rouge n’est pas pour eux. Notamment les moins de vingt ans, afin de les initier au vin : c’est une génération élevée au sucre, qui connaît parfaitement bien le domaine de la vodka mais beaucoup moins celui des bons vins.  Bienvenue aux novices pour une initiation en douceur, décomplexée et légère.  La structure même de ces 2 “primeurs” va à la rencontre des palais les plus récalcitrants aux tannins, c’est une passerelle de liaison douce… et désaltérante !

 

8/ Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur une autre de vos innovations : votre magnum de Crémant du Jura, de couleur rose bonbon ?

J’ai été dévalisée en 15 jours ! La bouteille magnum incarne le côté festif : c’est ce qu’on offre souvent en cadeau ou qu’on ouvre lorsqu’on reçoit du monde pour une occasion. Il se boit très bien lors d’un apéritif ou du dessert avec des framboisiers, des gâteaux au chocolat… Ce magnum de Crémant du Jura est un petit clin d’oeil à cet univers de l’enfance, de la douceur, à Hello Kitty aussi : c’est girly, kawaï, voire kitsch… Bref, tout ce que le domaine du vin tend à évacuer ou à restreindre, tant au niveau des noms, que des couleurs et du packaging. Alors que le vin est fait pour tout le monde !

SIMU-MCabelierMagnumRose

9/ Quelles ont été les réactions, côté grand public et côté viticulteurs, à la sortie de vos produits et de leurs packaging ?

Très positif, tant du côté grand public que viticulteurs ! On m’a souvent dit que mon innovation était super et bien pensée. Mais il y a quand même quelques personnes qui trouvent que mon travail est une façon de ne pas respecter le vin, son histoire et son bouchon. Alors que pour moi, on s’enferme dans des schémas : pourquoi utilisait-on principalement des bouchons en liège ? Parce qu’on n’avait que ça et souvent cela avait des points négatifs : des bouteilles qui coulent, ou qui prennent le goût du bouchon… Bref, la tradition n’a pas toujours que du bon… Place à l’innovation !

Vous avez aimé ? Partagez-le ! / You like it? Share it!

Twitter Facebook Linkedin Google+ Pinterest

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *