Développement du vignoble : savoir d’où on part pour voir plus loin

28.03.2019 | Débats de comptoir

Développement du vignoble : savoir d’où on part pour voir plus loin

Après une baisse de la production qui a vu l’année 2017 enregistrer sa plus petite récolte depuis 1945, les vendanges 2018 ont apporté une bouffée d’air frais avec une production dépassant les 118 000 hectolitres. Mais face à une demande en constante augmentation, dopée par une forte progression de l’export (plus de 17 % des ventes), le développement du vignoble s’avère essentiel. Il passera par une installation durable des jeunes viticulteurs, laquelle exige d’abord un panorama clair de la situation.   À fond sur le foncier ! L’interprofession a mené un recensement complet du paysage viticole jurassien en partenariat avec le cabinet Aldéhyde basé à Lons-le-Saunier. Et l’un des premiers sujets sur lequel s’est penché l’interprofession a été le foncier. N’oublions pas qu’avant la crise du phylloxera, notre vignoble pesait quelque 20 000 ha, contre seulement 2 000 aujourd’hui. Toutefois, il y a encore beaucoup de place pour planter de nouvelles vignes dans l’aire d’appellation. Afin d’aider les vignerons à les identifier plus facilement, une cartographie des 105 villages d’appellation a été réalisée. Accessible depuis le nouveau site du CIVJ www.jura-vins.com(mise en ligne programmée en avril 2019), elle permettra d’avoir...

Percée des mystères

15.03.2019 | Promenades dans les vignes

Percée des mystères

Dans le Jura, et bien au-delà désormais, la réputation de la percée du vin Jaune n’est plus à faire. Il faut dire que la plus grande fête viticole de France a de la bouteille. Plus de vingt années au compteur et toujours une belle santé.  Le succès de l’édition 2019 prouve que les organisateurs (et bénévoles) n’ont rien perdu de la détermination des premières heures. Deux d’entre eux reviennent sur les coulisses de cet événement symbolique pour tout un département.   Une percée pour arrêter de confondre vin Jaune et vin de paille Tout est parti d’un constat : celui fait par les vignerons jurassiens voyant régulièrement les consommateurs faire l’amalgame entre vin Jaune et vin de paille. « Le vin Jaune est mystérieux, complexe, puissant en arômes. Il a besoin d’être expliqué pour être apprécié à sa juste valeur. Le meilleur moyen d’apprendre à le connaître, de le rendre plus accessible, c’est de créer un moment de convivialité festif propice à l’échange, à l’envie d’aller plus loin dans la découverte » argumente Philippe Noir, Président de la percée 2019. En 1996, ce constat pousse Bernard Badoz et une poignée d’autres vignerons...

Risotto aux dés de potiron confit

14.02.2019 | Inspirations gourmandes

Risotto aux dés de potiron confit

L’hiver, c’est l’occasion de se faire plaisir avec des recettes à base de fromages franc-comtois, aussi intéressants pour le palais que les vins jurassiens. Voici donc un risotto aux dés de potiron confit, à accompagner d’un vin blanc du Jura minéral. Tous en cuisine ! Pour 6 personnes, vous aurez besoin de : – 250 g de riz arborio – 1 oignon – 50 g de beurre – 300 g de Gruyère IGP français – 50 cl de bouillon de volaille – 200 g de potiron – 10 cl de vin blanc – 3 cl d’huile d’olive – 1 pincée de sel et de poivre – 1 pincée de fleur de sel PRÉPARATION :
 Émincer l’oignon et le faire suer dans une cocotte avec un peu d’huile d’olive. Quand l’oignon est bien transparent, ajouter le riz et le faire nacrer en remuant soigneusement. Mouiller avec le vin blanc et laisser évaporer en remuant toujours. Continuer à mouiller avec le bouillon. Assaisonner en cours de cuisson. En fin de cuisson, « monter » le risotto au beurre et ajouter le Gruyère IGP français râpé.
Réserver le risotto au chaud. Éplucher, puis tailler...

Autour du Jaune

20.12.2018 | Inspirations gourmandes

Autour du Jaune

On l’appelle l’or du Jura. Pour nombre d’amateurs, il est considéré comme l’un des plus grands vins secs du monde. Symbole de la singularité de notre vignoble, le vin Jaune cache sous sa robe dorée les secrets d’un terroir qu’il nous restitue dans une explosion d’arômes à nul autre pareil. Forcément, un tel caractère exige des palais avertis et des mets bien choisis. L’alchimie du temps, de la passion… et du Savagnin Si le vin Jaune est produit dans les quatre AOC géographiques du vignoble jurassien, c’est à Château-Chalon que tout a commencé. Dans leur abbaye fondée au VIIesiècle, les abbesses cultivent le savagnin et surtout, l’art du vin. Vin de garde, vin de gelée puis vin Jaune au début du XIXesiècle, peu importe son nom, les bases sont les mêmes : du savagnin exclusivement et une vinification sous voile. Née de l’évaporation naturelle du vin dans son fût de chêne, la fine pellicule de levure en surface nourrira pendant minimum six ans et trois mois ce goût inimitable de noix fraîche, d’amandes, d’épices… Le précieux nectar ainsi obtenu sera mis en bouteille dans un clavelin, flacon de 62 cl...